La lecture comme outil éducatif

Le conte et l’oralité comme outils éducatifs
Posted in: Demco Blogs

Albert Einstein tenait l’imagination pour plus importante que la connaissance. On dit qu’un jour, un de ses amis lui demanda comment il pouvait s’y prendre pour rendre son fils brillant. Einstein répondit :

 

Raconte-lui des contes merveilleux, toujours plus de contes merveilleux

Le conte et l'oralité comme outil éducatif

Si l’on vous demande quel est votre conte préféré, souvent, vous citerez un conte qui vous a été raconté, vous vous rappellerez l’histoire, mais aussi de l’émotion qu’elle a suscité lorsque vous l’avez écoutée. La lecture à voix haute développe l’imagination et la créativité, mais aussi la capacité d’écoute. Écouter une lecture à voix haute demande de l’attention et de la concentration de la part des enfants.

De nombreuses recherches ont démontré que la lecture de contes  :

  • Stimule l’imagination et la créativité
  • Développe la capacité d’écoute
  • Encourage la lecture
  • Développe la capacité à raisonner
  • Élargit les horizons

Les plus jeunes peuvent écouter attentivement plus facilement qu’ils ne peuvent se concentrer à lire. Lire à voix haute permet de décomplexifier les phrases et idées d’un texte plus élaboré. Les enfants ayant pour habitude d’écouter des contes développent des capacités intellectuelles et émotionnelles, telles que le langage, la capacité à raisonner, l’empathie et l’imagination. Au contraire, ceux qui grandissent dans un milieu éloigné de la littérature éprouvent des difficultés à lire et à écrire.

C'est ainsi que l'opération "Les Petits champions de la lecture" a pour objectifs de :

  • Promouvoir la lecture auprès des jeunes grâce à l’oralité : une façon festive de toucher un large public, en mettant l’accent sur la sociabilité et le partage
  • Apprendre aux jeunes lecteurs à choisir un livre, à en apprécier sa lecture et à le partager à voix haute
  • Promouvoir la littérature de jeunesse et particulièrement les auteurs actuels.

"L’un des plus beaux cadeaux qu’un adulte puisse faire à ces enfants et à la société, est de lire aux enfants."

Carl Sagan

Comme le rappelle le Ministère de l'Éducation Nationale :

Accéder à une lecture fluide se prépare très en amont, dès l’école maternelle, qui doit devenir plus encore qu’aujourd’hui une “école du langage”, notamment pour les élèves issus des milieux les plus défavorisés. Le travail régulier sur le vocabulaire, la découverte du principe alphabétique, l’écoute, la compréhension de textes lus par l’adulte et la manipulation de livres développent l’intérêt et le plaisir de l’enfant pour la lecture.

D’où l’importance de développer des ateliers ‘heure du conte”, de soutenir les initiatives telles que le 1/4 heure lecture, ou encore #10marsjelis afin d’encourager les enfants, les adolescents et leurs familles à s’immerger dans un conte, une histoire, un livre régulièrement. Proposez des espaces propices à ces ateliers, au sein de votre bibliothèque.
Multipliez les accès aux livres, aux albums, en les proposant sur leur première de couverture, afin d’inciter les enfants à les feuilleter.

Proposez des assises à proximité immédiate pour susciter davantage de moments propices à s’évader dans un livre.

Développer l'attention et la concentration

Lire à voix haute à un enfant développe non seulement son imagination et sa créativité, mais aussi sa capacité à écouter. En effet, écouter un conte ou une histoire qui lui est conté demande de l’attention et de la concentration ; plus l’enfant sera mis dans cette situation, moins l’écoute attentive lui demandera d’efforts.

Aborder des sujets délicats

Lire une histoire à voix haute est une façon douce d’explorer avec les enfants des émotions particulières et peut les aider à reconnaître et à comprendre leurs sentiments ainsi que ceux des autres. En lisant ensemble à voix haute, puis en encourageant la discussion, les histoires peuvent aider les enfants à se sentir plus à l’aise pour parler de leurs émotions devant les autres.

«Ils doivent voir comment les personnages des livres abordent les mêmes craintes, intérêts et préoccupations qu’ils éprouvent ».¹ (Barton & Booth, 1990)

 

¹Booth, David et Bob Barton. Histoires en classe : Raconter, lire à voix haute et jouer de rôle avec les enfants. Markham, Ont. : Pembroke Publishers, 1990.

Un espace dédié

Afin de prédisposer les enfants à lire, il est important de leur créer un espace dédié, où les livres seront présentés sur leur première de couverture, car pour un enfant commençant à lire, la lecture sur le dos du livre est plus compliqué, et pour un enfant ne sachant pas lire, la première de couverture joue un rôle d’appel et d’incitation. Ajoutez des assises à proximité immédiate, elles inciteront les enfants à feuilleter l’ouvrage instantanément. Multipliez les animations telles que l’heure du conte, les clubs de lecture, les Kamishibaïs

Susciter le goût de la lecture par mimétisme

Rassembler les enfants pour écouter des histoires permet à ceux qui sont moins à l’aise avec la lecture d’accéder aux mêmes ouvrages que les autres et les encourage à devenir de meilleurs lecteurs. Le goût de la lecture se développe lorsque les enfants entendent et voient un adulte en qui ils ont confiance partager une histoire. L’enthousiasme est contagieux : les enfants doivent se sentir encouragés à partager tout ce qui leur plait. 
 

Susciter le goût de la lecture par mimétisme


La lecture à voix haute permet aux enfants de faire des ponts avec leurs propres vies et de mieux appréhender leurs relations aux autres. La pensée à voix haute les aide à mieux comprendre ce qui est en jeu lorsqu’ils lisent seuls.



Le Groupe WF Education a travaillé en étroite collaboration avec des bibliothécaires et des enseignants pour encourager les élèves d’écoles primaires à lire pour le plaisir et maîtriser la lecture.


Loading...
35 Vue(s)